Language
Ahead
 

  ascaro1cfgh  

Enseignement et objectifs

Il n’est pas facile d’enseigner la danse au Liban. Il n’y-a pas de conservatoire dans ce pays. Il est difficile aux apprentis d’avoir des perspectives professionnelles tant que l’infrastructure N’y est pas et que le gouvernement n’offre aucun soutien d’aucune sorte.

J’ai longtemps réfléchi à la question suivante :

Quelles sont les attentes des parents et des élèves quand ils viennent chez moi s’inscrire? D’habitude, ils veulent au départ un enseignant sérieux et compétant.

Mais très vite se pose le problème des études du soir et d’autres activités dont l’horaire entre en conflit avec le nombre d’heures exigé afin d’évoluer dans la technique et d’approfondir l’art de la danse.

En réalité beaucoup d’élèves recherchent l’amusement et l’occasion de se retrouver entre copines quand elles viennent à mon studio.

Elles assouvissent aussi un phantasme, celui de devenir aussi attrayantes que les danseurs qui figurent dans les clips vidéo.

Nous sommes bien dans l’ère de la séduction.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de donner leur donner le choix :

Soit ils optent pour le ballet classique, alors un minimum de deux cours la semaine est requis. Soit ils optent pour une solution plus soft, comme le jazz, le hip hop ou même des cours de classique qui n’exigent pas leur présence deux fois la semaine.

Dans ce dernier cas j’insisterai moins sur le travail à la barre qui demande un approfondissement dans l’exécution en vue d’obtenir une ligne classique dans toute sa pureté.

Dans les cours de jazz et de hip hop plus de temps est consacré aux enchainements chorégraphiques, bien qu’un temps minimum d’échauffement soit exigé.

En général nous faisons tout notre possible dans notre enseignement pour guider les élèves vers un niveau qui corresponde aux standards internationaux. Ils pourront ainsi s’ils le désirent, voyager et continuer leur formation à l’étranger sans problème.

Notre méthode

Il est important pour moi de transmettre aux élèves des explications qui leur permettent de comprendre scientifiquement la manière de faire un mouvement; le comment et le pourquoi. J’ai recours aux images afin de mieux comprendre une arabesque ou un port de bras par ex.

Il s’agit de donner aux élèves un placement correct et une prise de conscience de la verticalité de la colonne et son étirement.

Un bon alignement et une vision saine du mouvement permettent au danseur de pratiquer son art à vie, sans se faire continuellement des blessures et des chocs irréparables. La danse demande de l’énergie, beaucoup d’énergie.

C’est la raison pour laquelle cette dernière doit être contrôlée et non pas gaspillée. Nous la maîtrisons à travers le souffle et une conscience mûre de l’espace en relation avec le corps.

Nous n’oublions pas aussi que la danse est surtout une émanation de l’âme.

Back

 

NEW